La Lutte anti-termites | Vie et mœurs du termite

 

Barrière physique, barrière physico-chimique ou chimique et dispositif contrôlable. L'entreprise doit être hautement qualifiée, Agrément du CTB-A+, au vu de la décennale mise en place. Seules les entreprises de traitement ayant un agrément A+ bénéficient d'une Assurance Décennale contre le risque termites ou autres insectes xylophages ou à larves xylophages.

 
 
CTB-A+

 

Les barrières physiques :

Elles sont réalisées avec des moyens physiques, et non pas chimiques. Elles sont réservées aux constructions neuves car elles doivent être placées autour et sous les fondations de la construction. utilise un grillage très fin en acier inoxydable. Les mailles du grillage sont de 0,66 par 0,45 mm, et évidemment l'acier utilisé résiste à la corrosion. Le grillage peut aussi être utilisé pour protéger les câbles et les gaines électriques.

Les barrières chimiques :

Elles sont réalisées par infiltration de produits chimiques dans les sols extérieurs ou intérieurs et les murs. Ces infiltrations nécessitent le forage des sols et de tous les murs, et la réalisation de tranchées autour de la maison. Elles provoquent donc des dégâts, mais aussi des nuisances (bruits, odeurs, poussières) qui imposent parfois le déménagement des personnes (risques sur la santé) et des biens.

SUBLIMM TERMITES - Son : Alerte des termites
00:00 / 00:00
 
Barrière chimique anti-termites
Barrière chimique contre termites des bâtiments

 

 

Comme les fourmis, les termites sont des insectes sociaux. Ils vivent dans une termitière en colonies organisées et formées d’individus spécialisés :
• La reine et le roi, un couple fondateur par colonie, assurent la fonction de reproduction
Les ouvriers prospectent la nourriture, alimentent les autres castes, construisent le nid, portent des soins aux larves et marquent la piste avec des phéromones, (80 à 85 % de la colonie),
Les soldats protègent la colonie contre les attaques de prédateurs (5 à 12 % de la colonie),
Le couvain formé par les œufs et les larves,
Les reproducteurs primaires ailés créent une nouvelle colonie par essaimage,
Les reproducteurs secondaires assurent le développement de la colonie par marcottage ou bouturage (5 à 10 %). Les termites, longs de 5 à 7 mm, vivent dans des régions chaudes, fuient la lumière, recherchent l’humidité et se nourrissent de matière cellulosique contenue dans les bois, les plaques de plâtre, les papiers, les isolants... Ces insectes se développant de manière discrète, la découverte des dommages se fait souvent tardivement et les dégâts peuvent alors être catastrophiques. En effet, les cordonnets (mélanges de terre, de bois, d’excréments et de salive servant de couloirs de passage des termites) passent souvent inaperçus et la surface des matériaux attaqués reste intacte alors que la partie interne peut être complètement détruite. L’éradication d’une colonie de termites passe, non seulement par l’application d’une solution curative insecticide ou la disposition de pièges (boîtiers contenant de la cellulose mélangée à un produit insecticide) sur le passage des termites, mais aussi par l’assainissement du logement contaminé et l’éloignement des sources de cellulose proches de la colonie.

Tout savoir sur le termite
Contactez nous

Contactez nous pour une étude Personnalisée ou Demande d'information.

Nos Implantations

Avec notre siège situé sur La Réunion, nous couvrons l'ensemble de l'Océan Indien :

Laboratoire SUBLIMM 97-4      

4 rue Léon Dierx                            

97400 Saint Denis                          

Tel : 0262 307 300​                          

Secteur NORD - EST - OUEST

Laboratoire SUBLIMM 97-4    

4 rue Franck Camille Cadet                           

97427 L'ETANG SALE                          

Tel : 0262 45 84 06                           

Secteur SUD - OUEST

  • Facebook SUBLIMM®
  • Twitter SUBLIMM
  • YouTube Laboratoire SUBLIMM
  • SUBLIMM Instagram
  • Pinterest SUBLIMM

° ​Accueil

° ​Historique

° ​Collection

° ​Vidéo

Réglez votre facture ou autres services en ligne sécurisé
CTB-A+ N° 291 - Centre technique du bois et de l'ameubl

Go to link